Energie et agriculture

 

 

L’agriculture moderne nécessite des apports énergétiques importants permettant d’accroitre la productivité des parcelles de terre et celle de la main d’œuvre. Pour produire plus, il faut plus d’énergie, que ce soit pour cultiver les terres, pour faire fonctionner les bâtiments, outils et machines ou encore pour produire certains intrants nécessaires aux production agricoles. Ainsi, avec l’augmentation continue de la population mondiale et des consommateurs potentiels, les exploitations agricoles n’ont d’autres choix que de recourir à des apports énergétiques de plus en plus importants. On comprend aisément pourquoi l’agriculture est très concernée par les enjeux énergétiques relatifs au changement climatique, d’autant plus que les consommations énergétiques d’une exploitation peuvent représenter jusqu’à 25% des charges variables selon les études sur le sujet. Dès lors, dans l’impératif de réaliser des économies dans la consommation énergétiques des exploitations agricoles, de nouvelles pratiques et méthodes de production ont été mises en place. Qui plus est, il est désormais possible pour les agriculteurs de produire eux-mêmes leur énergie et donc de commencer à rentrer dans un cycle agricole plus renouvelable et économe que le cycle traditionnel.

 

Il existe donc différentes solutions que les agriculteurs désireux de réaliser des économies énergétiques peuvent utiliser. La plus courante est sans doute de recourir à des appareils et des dispositifs permettant de produire des énergies renouvelables, comme le solaire ou l’éolien. De plus, le surplus énergétique potentiellement engrangé grâce à ces dispositifs peut être revendu à des collectivités territoriales par exemple. Un autre moyen permettant de favoriser les économies énergétiques est de miser sur la biomasse. En effet, que ce soit par combustion ou au moyen d’autres techniques de transformation comme la méthanisation, la biomasse peut être utilisée comme source d’énergie. Néanmoins, la transformation de la biomasse en apport énergétique peut elle-même nécessiter des besoins énergétiques importants. Il s’agit donc pour les exploitations d’agriculture de trouver le bon équilibre entre le bénéfice d’un apport du renouvelable et le coût énergétique de ce même apport.

 

La sensibilisation à ces enjeux énergétiques ainsi que la volonté de promouvoir des méthodes de production moins énergivores et plus respectueuses de l’environnement ont favorisé l’émergence et la structuration d’un concept que l’on peut nommer : « agriculture durable ». Ainsi, les promoteurs de ce concept insistent aussi sur l’impératif de définir une stratégie d’action globale pour pallier au déficit que représentera la raréfaction et l’augmentation exponentielle du prix des énergies fossiles dans l’avenir. D’autant plus que les énergies renouvelables seules ne suffiront pas à combler le manque. Sans oublier l’enjeu alimentaire dû à l’augmentation de la démographie terrestre ou encore l’enjeu climatique et de déplacements des populations et des terres agricoles qui représentent d’autres défis auxquels l’agriculture doit faire face.

 

 

 

 

 

 

 

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Le champ de la Terre

2017 © Copyright All Rights Reserved, Le champ de la Terre

Contactez-nous